À l’Académie, c’est tous
ensemble mais chacun chez soi

Partager l'article
Publié le 11/11/2020 à 10h45
Modifié le 14/11/2020 à 15h58

Depuis le confinement, l’Académie du TFC a dû fermer ses portes. Les terrains annexes enfilent leurs tristes manteaux d’automne sans les rires des enfants qui réchauffent le mois de novembre. Mais la vie de l’école de foot continue d’avancer!

La peur de devoir tout recommencer. Repartir de zéro. Si le déconfinement avait permis aux éducateurs de rattraper le temps perdu après la première période d’isolement, ce reconfinement oblige l’Académie à redoubler d’efforts et d’imagination pour maintenir le lien, et le rythme, avec ses jeunes footballeurs. “C’est vrai que les éducateurs ont été touchés par l’arrêt de l’Académie, admet Pascal Sempé, responsable de l’école de foot. Parce qu’on a déjà vécu ça il y a peu de temps. On a vu les dégâts collatéraux d’un tel arrêt, avec une réelle perte chez les enfants. Ça a mis le moral en berne chez les éducateurs et les enfants.

Alors il faut se réinventer. Penser autrement, s’adapter, pour maintenir les plus jeunes concernés. Mettre le sport entre la télé et le canapé du salon, près de la balançoire du jardin ou à côté des fleurs du balcons. Pour que le temps qui passe ne soit pas gâché. “Il faut tirer parti de ce qu’on a vécu au premier confinement pour arriver à réduire au maximum les effets négatifs de cette période.

Laborantins d’un jour au printemps dernier, Pascal Sempé et ses équipes sont aujourd’hui rodés à l’exercice. Si le premier confinement s’apparentait à un banc d’essai, cette nouvelle période s’annonce plus studieuse. “On a un programme individualisé avec trois séances par semaine, calquées sur les jours traditionnels d’entrainement pour garder le rythme, le lien “football”, tournées autour de la technique, de l’athlétisation et des étirements-renforcement” détaille le responsable de l’Académie. Un vrai programme de pros, presque inspirant pour les jeunes pousses toulousaines, qui renvoient eux même leurs propres vidéos pour bénéficier des corrections et des conseils des éducateurs. “On a mis en place une fiche de suivi sur chaque séance par rapport à ce qu’ils ont fait ou pas. Ça leur permet d’avoir un lien avec les coachs. Certains enfants envoient aussi leurs vidéos sur WhatsApp pour qu’on les corrige, c’est plutôt sympa, il y a un vrai lien qui se met en place, ça créé de la vie autour des séances.

 

“Une activité différente, mais porteuse pour l'avenir.”

Alors, quid des lendemains ? Le confinement s’annonce long, indécis, presque imprévisible, et nul n’est en mesure de dire quand l’Académie pourra de nouveau accueillir ses joueurs. “Ils sont curieux, même impatients. Ils demandent quand est-ce qu’ils pourront revenir et jouer au foot ici. Il y a de la frustration, chez nous aussi d’ailleurs, mais ça prouve que tout le monde est impliqué dans le projet” confie Pascal Sempé.

Charge aux éducateurs de développer ce projet, pour retrouver des jeunes pitchouns affûtés et plein de mordant dès que la situation le permettra à nouveau. “Il faut arriver à faire tout ça sur la durée. Que les enfants restent mobilisés sur la pratique, c’est indispensable. Donc on doit leur proposer des exercices qui les font travailler physiquement, et aussi mentalement.” Pour maintenir, par tous les moyens, le contact entre l’Académie, les joueurs et leurs proches. “C’est la clé. Il faut garder le contact. Ça dynamise les joueurs, les familles. Le lien est fondamental, même pour les éducateurs qui prennent conscience que c’est une activité différente. Mais elle est porteuse pour l’avenir. C’est très intéressant, il faut rester positif.” 

Voir le bon côté des choses, en s’adaptant, différemment, à cette drôle de période. Grâce  à l’implication de ces femmes et de ces hommes qui mettent tout en œuvre pour maintenir ce qui fait la force du Club : le lien entre les éducateurs et leurs jeunes pitchouns.

 

Prochainement, nous vous donnerons des nouvelles de notre Préacadémie et de notre Section Féminine.

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience. Vous pouvez modifier les réglages de votre navigateur à tout moment. En savoir plus